Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !


Poster un commentaire

Un océan d’amour – Wilfrid Lupano et Gregory Panaccione

Résumé éditeur :

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Mon avis :

Ha ! Lupano et Panaccione ! Autant dire que je partais déjà conquise ! Surtout par Panaccione il faut bien le dire. Du dessinateur et scénariste j’avais adoré Âme perdue et Toby mon ami. J’aime énormément son trait, très expressif, il arrive à faire passer toutes une palette d’émotions sans jamais avoir recours aux mots, à peine à quelques onomatopées de temps en temps.

Ici, pour la première fois, Panaccione est seulement illustrateur d’un scénario de Wilfrid Lupano, je craignais donc un peu l’intervention de texte qui aurait pu, pour moi, faire perdre de sa puissance aux illustrations… Ce n’est pas le cas. Un Océan d’amour est une bande dessinée sans texte, et pourtant l’histoire est hautement compréhensible et nous partageons sans aucun souci les nombreuses émotions et états d’âme par lesquelles passent les deux personnages principaux. La mise en image est riche et très bien pensée, Gregory Panaccione crée du rythme en modifiant la taille de ses cases en fonction des actions effectuées.

Les différentes péripéties qui vont émailler le voyage de chacun des deux personnages sont toutes drôles, cocasses, tout en brossant, en toile de fond, le portrait d’un monde qui change. Et bien sur, au centre du récit il y a l’Amour (oui avec un grand A!) qui unit notre petit couple breton, qui ne reculera devant rien pour retrouver son quotidien si précieux.

Cerise sur le gâteau, le livre en lui-même est très beau ! Publier dans la collection Mirages aux éditions Delcourt, l’objet est une petite pépite, format confortable, couverture cartonnée, papier de qualité, et surtout une couverture et une quatrième de couverture très travaillées, pleines de clins d’oeil au contenu de la bd.

Une grande réussite.

Lisa

Publicités


Poster un commentaire

Brèves du mercredi #13

Cette semaine, les brèves seront sauvages. Sauvages… comme des BD et des tigres ! Et oui, même avec une thématique aussi insolite, j’ai des titres à vous conseiller ! Allons-y donc pour deux séries, très différentes.

Love, tome 1 de Frédéric Brémaud et Federico Bertolucci

Love est une bande dessinée quasiment sans texte, qui retrace la chasse d’un tigre dans la jungle et explore toute la vie animale qui se cache sous les arbres.

Tout l’art des auteurs est de nous faire entrer dans cette simple histoire, de nous faire pénétrer dans cette jungle, de nous y immerger, sans texte, avec juste le dessin pour expression. Et c’est réussi, vraiment, les animaux sont magnifiques, très réalistes et pourtant très expressifs. Ils sont tour à tour beaux, effrayants, attirants… pour notre plus grand plaisir ! Pendant 70 pages, le tigre nous emmène à travers la jungle où il croise une large variété d’habitants (des singes moqueurs, les crocodiles agressifs…).

Cette bd plaira aux plus jeunes, puisqu’elle ne contient pas de texte, mais aussi aux plus âgés, aux amateurs d’animaux, de belles illustrations.  Même sans texte, Love est un album plein de tension, le lecteur ne peut s’empêcher de se demander ce qui va arriver au tigre à la page suivante. Un grand moment de plaisir pour les yeux !

Klaw, tome 1 et 2 de Antoine Ozanam

Dans Klaw, Antoine Ozanam nous transporte dans un univers fantastique, où certains humains pourrait se transformer en animaux. Le point de départ, c’est Ange Tomassini, un ado presque comme les autres, sauf que fait surprenant, à chaque fois qu’il est en danger un homme-tigre vient à sa rescousse… Le garçon en vient à se convaincre que c’est lui même qui se transforme.

Bien sur, Ange va finalement avoir bien des surprises, notamment sur sa famille qui lui cache un secret depuis des années, et sur les amis et personnes qui l’entourent. J’ai beaucoup aimé le dessin que je trouve très fluide, et le découpage de l’histoire la rend très agréable à lire. J’ai dévoré les deux premiers tomes et attends avec impatience de pouvoir lire la suite ( plus que quelques jours à patienter!).

Klaw est donc une bonne série qui commence, j’espère qu’elle va bien se poursuivre, en attendant je la conseille aux ados et aux adultes qui ont envie de lecture agréable et pleine d’action !

Alors bonne lecture tigresque à tous !

Lisa


Poster un commentaire

Anuki – Sénégas et Maupomé

Résumé éditeur :
La vie d’un petit Indien, ça n’est pas facile tous les jours, surtout quand les poules, les sangliers et les ours s’en mêlent. Heureusement, qu’Anuki n’a pas trop peur. En tout cas, pas des poules…

https://i1.wp.com/a392.idata.over-blog.com/4/95/91/75/Illustrations-Blog/Lectures/Anuki.jpg

Mon avis :

J’ai bien souvent du mal avec les bandes dessinées  et les albums sans texte. Autant sur le principe je trouve ça génial, très ingénieux pour amener certains enfants vers l’objet-livre, autant en pratique, je ne m’attache pas aux personnages, ne réussis pas à rentrer dans l’histoire.

Heureusement, il y a des exceptions ! Et Anuki en fait partie.

Ce petit indien m’a vraiment bien plu et pourtant rien d’extraordinaire dans ses aventures, seulement un enchaînement de péripéties !
Anuki est de mauvaise humeur, et puis il n’arrête pas de tomber, du coup il s’en prend aux animaux qui l’entourent… Il n’est pas vraiment méchant juste taquin et il ne se rend pas toujours compte de la portée de ce qu’il fait ! S’attaquer aux poules ne paraît pas bien dangereux, mais qu’en est-il lorsque l’on tombe sur un ours ? Anuki devrait vraiment faire attention au retour de bâton, s’il arrive qu’il s’en sorte sans dégâts ce ne sera pas toujours le cas.

Cette bande dessinée parle d’obstacles à surmonter, d’ingéniosité aussi, et surtout Anuki dresse le portrait d’un enfant attachant. Ici c’est l’humour qui prédomine, tout au long de l’album j’ai attendu la chute suivante, curieuse de savoir comment tout cela allait se terminer. Et une fois la bande dessinée terminée… Vite le tome 2 !

Lisa