Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !


Poster un commentaire

Psycho-killer – Anonyme

Résumé éditeur :
Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’État, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’énigmatique.

Anonyme-Psycho-GrisMetalMon avis :

Lorsque j’ai vu ce roman attendre sur les étagères, je me suis précipitée pour l’emprunter ! J’avais effectivement lu avec plaisir Le livre sans nom, ainsi que L’oeil de la lune, il y a quelques années. J’avais adoré l’univers décalé, foufou de l’auteur.

Alors c’est avec plaisir que j’ai entamé cette nouvelle aventure. L’auteur (anonyme, n’est-ce pas) signe ici, encore une fois, un polar complétement déjanté, où les événements se suivent et ne se ressemble pas. De nombreuses références sont faites à divers films et séries. L’héroïne est fan de Dirty dancing et se fait appeler Bébé, le tueur porte un masque en caoutchouc et est affublé d’une veste en cuir rouge. On retrouve des agents sous couverture, courant après un meurtrier, sans connaître la réelle raison de leur mission. Les points centraux du livre sont un bordel, un diner au bord d’une route, un asile…
Rien de très original finalement. Nous avons déjà rencontré tous les personnages sur d’autres mediums (télévision notamment). Pareil pour les lieux clés, et les situations dans lesquelles se mettent les différents personnages principaux. Ils sont tous prévisibles, sans surprise.

Je me rends compte que je n’en fais pas un portrait forcément très alléchant, mais malgré tout cela, j’ai passé un bon moment. Mon jugement est sévère, mais la raison principale de ma petite déception est que je n’avais pas les bonnes références pour pouvoir comprendre les références.

Nath à livres

Publicités


Poster un commentaire

La fille mirage – Elise Broach

Résumé éditeur :
Ils sont trois ados sur la route des vacances.
Lucy est à l’arrière, pendant que son frère aîné Jamie conduit, flanqué de son inséparable copain, Kit, un type mignon mais insupportable.
La route est longue jusqu’à Phoenix et, alors qu’ils traversent une zone désertique du Nouveau-Mexique, un orage violent éclate, en début de nuit.
Visibilité zéro.
C’est alors que leur voiture heurte quelque chose. En un instant, leurs vies basculent… Coincés au milieu de nulle part, Lucy et les deux garçons vont perdre une part de leur innocence, mais aussi se découvrir eux-mêmes, pour le meilleur.
 

La fille mirageMon avis :

Deux jeunes garçons de 18 ans et une jeune fille de 14 ans sont sur la route des vacances. Jusqu’à ce qu’ils aient un petit accident. Tout bascule…

La fille mirage est un roman policier pour adolescents. On y retrouve tous les ingrédients nécessaires au respect du genre. Au travers d’une enquête, de nombreux sujets sont abordés : les différentes « castes » au lycée, les relations amoureuses, les problèmes familiaux (le divorce des parents), les meilleurs amis, les interrogations… mais surtout la fragilité, cette fragilité qui se retrouve chez tous les adolescents, dissimulés sous les codes parfois absurdes de l’adolescence, sous les mécaniques.
La crise que nos trois jeunes vont traverser en quelques jours va les mener plus rapidement vers la maturité, apporter des réponses à certaines questions, tout en en posant de nouvelles. Ils vont traverser de nombreux sentiments, tels que la peur, l’amour, l’inconscience mais aussi le courage.

L’écriture est simple et fluide. Ce livre se lit sans difficulté (et pourquoi pas d’une traite 😉 )

Finalement, ce roman se pose comme une quête initiatique, un voyage vers le monde des adultes.

Nath à Livres

Editeur : Rouergue
Collection : doado noir
mars 2013


Poster un commentaire

Roman de vacances. #5 L’écho des morts – Johan Theorin

Résumé éditeur :
Joakim et sa femme Katrine ont décidé de quitter Stockholm pour s’installer dans une vieille ferme sur l’île d Öland. Katrine et les enfants s’y installent alors que Joakim achève l’année scolaire au collège où il enseigne.
Après la noyade accidentelle de Katrine, Joakim sombre dans une profonde dépression. En faisant des travaux dans la maison, il tombe sur des inscriptions mystérieuses. Il apprend alors que dans le passé, les habitants de la ferme ont souvent été victimes d’accidents mortels. Les inquiétantes légendes d’Öland refont surface et Joakim se prend à imaginer qu’à l’instar d’autres esprits, Katrine pourrait revenir.
Le suspense s’épaissit. D’étranges cambriolages en série surviennent sur l’île. La jeune policière Tilda Davidsson qui mène l’enquête a bien du mal à dénouer tous ces fils qui s’entrecroisent.
 

74435242_pMon avis :

Avec L’écho des morts, j’ai lu mon premier roman policier suédois (par ailleurs qui a obtenu le prix du meilleur roman policier suédois). Une très bonne surprise au demeurant !

Il nous présente une enquête d’un autre genre, aux limites du fantastique. Sur l’île où se déroule l’action, les habitations ont une mémoire. La mémoire des gens morts sur l’île dans le passé. Ces « âmes errantes » communiquent avec les vivants, à leur manière. Katrine, morte noyée dans la mer, sans raison apparente, n’échappe pas à cette règle. La thèse de l’accident est avancée. Joakim, son mari, n’arrive pas à y croire. On se retrouve donc au coeur d’un drame familial, qui nous emporte dans les méandres du passé, et des légendes qui accompagnent l’île.

L’intrigue est extrêmement bien ficelée, nous laissant toujours dans le doute, et le dénouement surprenant, et inattendu. L’île est personnifiée, comme une vieille dame avec ses humeurs et ses colères, au travers des aléas climatiques. La vieille grange de Joakim prend également vie, au contact des morts qui hantent les lieux, encouragés par les vivants et par leur mémoire.
A la lecture de ce livre, on frissonne, grâce à l’ambiance particulière qui se dégage au fil des pages. Les paysages sont merveilleusement bien décrits, et prennent une importance certaine dans la mise en place de l’intrigue.

Je ne vous en livre pas plus, et espère que vous aurez envie de lire ce roman.

 

Nath à livres

 

 


Poster un commentaire

Dans les bois éternels – Fred Vargas

Résumé éditeur :
 » Des fois, ça me gratte.
Ça me gratte sur mon bras manquant, soixante-neuf ans plus tard. À un endroit bien précis, toujours le même, dit le vieux [. ] Ma mère savait pourquoi : c’est la piqûre de l’araignée. Quand mon bras est parti, je n’avais pas fini de la gratter. Alors elle me démange toujours. [. ] C’est tout simple, c’est que le sentiment n’a pas fini sa vie. [. ] Et si on meurt ; avant d’avoir fini de vivre, c’est pareil. Les assassinés continuent à traîner dans le vide, des vengeances qui viennent nous démanger sans cesse. »
Se pourrait-il que le commissaire Adamsberg court après une ombre ?
 
Dans-les-bois-eternels

Mon avis :

Qui aime le polar, aimera Dans les bois éternels. Il y a longtemps qu’un roman policier ne m’a pas autant tenu en haleine ! Les énigmes se croisent et s’entremêlent avec brio. Je dirai qu’ici Fred Vargas signe un très très grand polar. Pourtant, je ne suis pas de celle qui adule sans cesse cette auteure. Je dirai que j’ai même été très déçue par certain de ces ouvrages (notamment L’armée furieuse, qui a été ma première lecture de Vargas, mais aussi une énorme déception !).On retrouve ici Jean-Baptiste Adamsberg, commissaire de police un peu farfelu et qui désappointe régulièrement ses collègues. L’auteure creuse réellement ses personnages, que l’on retrouve au fil de ses écrits. Ce qui est une vraie valeur ajoutée à ses enquêtes bien tournées.

Si vous êtes à la recherche d’énigmes, mais aussi de personnages attachants que l’on a hâte de retrouver, c’est exactement ce livre qu’il faut lire !

Nath à livre