Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

La propriété – Rutu Modan

Poster un commentaire

Résumé éditeur :

Après la mort de son fils, Regina Segal emmène sa petite fille, Mica, à Varsovie où elles espèrent récupérer une propriété familiale spoliée pendant la Seconde Guerre mondiale. Une histoire de famille, de secrets et d’amour.

Mon avis :

J’avais repéré cette BD dans le palmarès du Festival d’Angoulême de cette année puisqu’elle a reçu le prix spécial du jury. La couverture me plaisait bien et Actes sud publie parfois des petites perles.

La propriété est une bande dessinée dense mais il ne faut pas avoir peur de son épaisseur, elle se lit très bien ! Son volume permet à Rutu Modan de vraiment immerger le lecteur dans son intrigue. Elle propose ainsi des personnages creusés, tous crédibles. Aucun ne m’a semblé caricatural. Le personnage de la grand-mère, Régina, est très intéressant car très nuancé, j’ai aimé la découvrir et en apprendre de plus en plus sur elle au fil des pages, sa carapace de vieille femme acariâtre se fissurant peu à peu.

Ici, l’Histoire avec un grand H (seconde guerre mondiale) se mêle avec l’histoire intime du famille, c’est ce que j’ai le plus apprécié. Bien sur Rutu Modan livre un témoignage sur la ghetto Varsovie, la fuite des familles juives vers Israël  mais surtout elle nous parle d’amour, de secret, d’une famille hantée par les fantômes du passé. Ce voyage à Varsovie, sous couvert de la recherche d’une propriété disparue, permettra à la famille de dépasser le poids d’un passé dont tous n’avait même pas connaissance.

Le dessin peut paraître très classique, très proche du trait de Hergé ou d’autres grands auteurs de la bande dessinée traditionnelle franco-belge. Ce n’est pas gênant, bien au contraire, le dessin est soigné, il regorge de détails. C’est un plaisir d’observer ces planches, de découvrir l’architecture de Varsovie. Le découpage des planches est très cinématographique et surtout les expressions faciales des personnages sont très bien rendues, une véritable réussite !

Rutu Modan signe un très beau roman graphique qui parle de filiation et de mémoire avec beaucoup de subtilité.

Lisa

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s