Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

C’est toi ma maman ? : un drame comique – Alison Bechdel

Poster un commentaire

Résumé éditeur :

« C’est au personnage de sa mère qu’elle consacre « C’est toi ma maman ? » (allusion à un classique de la littérature enfantine US où un oisillon à peine sorti de l’oeuf pose cette question à un chien, une vache, une pelleteuse, un avion…). Comment se reconnaître dans cette femme ultra-féminine, artiste frustrée mariée à un gay honteux, qui a cessé de toucher et d’embrasser sa fille dès qu’elle a eu sept ans ? Une fois encore, c’est dans le lacis complexe de sa généalogie que Bechdel promène son intelligence et son ironie au laser, à la recherche des sources de son homosexualité.
Comme dans le premier livre, qui convoquait Proust et Joyce, c’est autour des figures iconiques de Virgina Woolf, du psychanalyste Donald Winnicott et du célèbre Dr Seuss, que se construit cette quête tragi-comique sur la difficulté d’être l’enfant de quelqu’un et de se bâtir, envers et contre tout, une vie amoureuse harmonieuse. »

Mon avis :

Merci à Babelio et aux éditions Denoël pour cette BD reçu dans le cadre de Masse critique.

J’étais au départ très enthousiaste à l’idée de lire cette bande dessinée, en effet j’aime les BD autobiographiques, j’aime quand les auteurs se plongent sur leurs propres vies pour en tirer un récit. Malheureusement, « C’est toi ma maman » m’est tombé des mains à de nombreuses reprises.

Plus que de l’histoire d’une relation mère/fille, thème déjà vu mais toujours intéressant puisque universel, le propos de l’auteur se perd dans ses réflexions psychanalytiques. Impossible pour moi de lire cette BD sans être concentrée à 100% et encore même là, la lecture n’est pas plaisante.

Le sous-titre reste pour moi un mystère, drame pourquoi pas (quoique…) mais comique pas du tout ! Ou en tout cas je suis vraiment passée à côté.  Bien sur, il y a des questionnements profonds sur l’identité, la filiation, mais tout cela est traité de manière trop obscure, trop poussée pour moi. Je n’ai pas ressentie d’émotions en lisant ce titre, et c’est dommage parce que c’est en grande partie ce que je recherche en lisant un récit autobiographique, partager des émotions avec l’auteur.

Le dessin à la ligne claire est par contre intéressant, les planches sont belles, malheureusement ce n’est pas suffisant pour moi. J’aurai finalement mis plusieurs mois à en venir à bout, dommage pour un ouvrage qui m’inspirait vraiment !

Lisa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s