Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

Nina Simone, roman – Gilles Leroy

Poster un commentaire

Résumé éditeur :
J’étais célèbre, on me reconnaissait dans la rue, on m’offrait des concerts dans tout le pays, mes disques sortaient en Europe… Les télévisions me demandaient, les stars de cinéma aussi me réclamaient à leur table, Lauren Bacall, Frank Sinatra, la minuscule Natalie Wood… Mes amis étaient écrivains, Langston Hughes, James Baldwin, Lorraine Hansberry. Ma vie pourrait-elle jamais être plus belle ? J’étais la coqueluche du moment et une petite voix en moi susurrait : Profite, Eunice, ça n’aura peut-être qu’un temps. Eunice, c’était mon vrai nom. Maintenant je l’ai oublié. Cinquante années passées dans la peau de Nina Simone m’ont fait oublier mon nom. Et c’est une drôle de chose, à la fin, que de devoir porter un nom qui n’a jamais été le sien. Pour vivre un destin qui n’était pas le sien. Comment Eunice Kathleen Waymon, la petite fille noire née dans une famille pauvre à Tryon, Caroline du Nord, en 1933, est-elle devenue l’immense Nina Simone, la diva à la voix unique et au toucher de piano inoubliable ? Le destin de Nina Simone ressemble à un roman : c’est ce roman que Gilles Leroy recompose, livrant avec tendresse l’histoire totalement vraie et totalement romancée d’une artiste adulée dans le monde entier – mais si seule dans la vie.
 

Nina Simone, romanMon avis :

Bon, je ne vais pas m’en cacher : Nina Simone, j’adore. Et quand j’aime autant ce que fait un artiste, j’aime bien en savoir un peu plus sur sa vie. Ca permet de mieux comprendre son œuvre, de mieux l’appréhender. Parfois, nous sommes déçues d’en savoir plus. M’enfin, c’est comme ça.

C’est donc pour ces raisons que lorsque cet ouvrage est passé entre mes mains, j’ai décidé de le lire, et pour cela, j’en ai même abandonné ma lecture en cours !
Je ne l’ai pas regretté. Même si pour moi ce roman n’est pas un chef-d’œuvre (et oui, il s’agit bien d’un roman, pas d’une biographie), il a éclairé un peu ma lanterne sur ce personnage qu’était Nina Simone.

Des morceaux de sa vie nous sont ici contés aux travers des yeux de Roberto, un domestique qu’elle embauche, alors qu’elle même est à la fin de sa vie. Au cours de discussions qu’ils ont ensemble, elle expose son histoire, et de fait, ses blessures, ses joies, ses erreurs, ses rêves…

Ce roman m’a ouvert l’appétit : la prochaine étape pour moi sera une biographie de la chanteuse !

Nath à livres

Editeur : Mercure de France
Collection : Bleue
mars 2013
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s