Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

Roman de vacances. #3 Un peu plus loin sur la droite – Fred Vargas

Poster un commentaire

Pour les trois derniers romans lus au cours de mes vacances, il s’agira de policiers, de genres très différents. C’est parti !

 
Résumé éditeur :
En planque sous les fenêtres de l’appartement du neveu d’un député, place de la Contrescarpe, Kehlweiler avise soudain une drôle de chose sur la grille d’un arbre. Un petit déchet blanchâtre au milieu d’excréments canins. Pas de doute, c’est un os. Et même un os humain… Naturellement, lorsque Kehlweiler apporte sa trouvaille au commissariat du 5e arrondissement, les flics lui rient au nez. Mais ce petit bout d’os l’obsède tellement qu’il abandonne ses filatures parisiennes et suit une piste jusqu’à Port-Nicolas, un village perdu au bout de la Bretagne. Là vit un pit-bull. Une sale bête, qui avalerait n’importe quoi. Y compris un bout de cadavre. Reste à trouver le cadavre. Et l’assassin…
 

Un peu plus loin sur la droiteMon avis

De Fred Vargas, j’ai lu de nombreux romans. Et je ne m’en lasse pas ! Un peu plus loin sur la droite ne déroge pas à la règle.

Pour le coup, vous ne trouverez pas l’éternel Adamsberg, mais Louis-Ludwig Kehlweiler, et son animal de compagnie, un crapaud nommé Buffo. Louis est un ancien inspecteur du ministère, fraîchement renvoyé de son poste. Il continue de mener des enquêtes de son côté, « à bord » de bancs parisiens qu’il utilise comme observatoire. Jusqu’au jour où il trouve un petit os, et décide de trouver à qui il appartenait, et se met à chercher un cadavre, en Bretagne, et de fait, son meurtrier.
De son ancien poste, il conserve des archives conséquentes et minutieuses, qui lui serve pour ses enquêtes. Il conserve également son réseau d’indicateurs, au cas où…

Encore une fois, Fred Vargas nous tient en haleine tout le long de son récit, nous surprenant encore. Elle donne à ses personnages des traits de caractères intéressants, les rendant très humains et attachants, bourrés de petites manies.
L’enquête est menée dans un petit village, où tout le monde se connaît. Cela pose une atmosphère de doutes, et fait l’effet d’une sorte de huis clos, où finalement, tout le monde pourrait bien être le coupable.

Envie d’un policier ? N’hésitez pas !

Nath à Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s