Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

Roman de vacances. #1 Les enfants du marais – Georges Montforez

Poster un commentaire

Pendant mes vacances, j’ai été plutôt active niveau lecture. J’ai donc décidé de partager avec vous les six lectures que j’ai faites sous le joli ciel de Provence. J’ai eu de bonnes, et moins bonnes surprises.

Le premier de ma liste est Les enfents du marais, de Georges Montforez, déniché dans les caisses d’un bouquiniste.

Résumé éditeur :
Le marais n’est plus habité que par Ragris et Pignolle. L’un, peu gâté par la nature, père de trois enfants, est aigri et malheureux de son mariage ; dans le vin rouge – qu’il n’hésite pas à voler à son ami -, il tente de noyer sa rancoeur, et surtout de se rappeler sa première femme. L’autre, solitaire mais beau, généreux et discret, éprouve un amour secret pour Marie. Ragris et Pignolle ont pour amis le conducteur de train local, un ancien habitant du marais converti en industriel prospère, et un rêveur passif.
Ce premier roman de Montforez parle des petits bonheurs de la vie, d’amitié, de liberté et des espoirs de ces  » enfants du marais « , dont l’histoire a inspiré un film à Jean Becker.
 

l_montenfa65Mon avis :

Vous avez certainement, au cinéma, au chez vous, le film de Jean Becker, Les enfants du marais. Personnellement, je ‘lai vu et revu, et l’ai beaucoup aimé.

C’est pourquoi j’ai eu envie de lire le roman, même si j’appréhendais. Eh oui, je me disais que si jamais je n’aimais pas le livre, je serai dégoutée du film.
Eh bien bonne surprise ! Le roman est une bouffée d’air frais, à l’instar du film. Les personnages sont vrais, avec chacun leur vie décousue, abîmée. Un fort sentiment d’humanité se dégage de ce récit, une belle leçon de vie, même si chacun se débat avec ses propres désirs, et ses propres fantômes.
Ce qui a été dur dans la lecture, c’est de se défaire du film, un peu, pour imaginer les personnages différemment. Je n’y suis pas arrivée, et cela m’a dérangée de voir les acteurs dans la peau  de pépé la grenouille, Amédée, Ragris, Pignolle, …

Mais je le redis, une bouffée d’air frais : les parties de pêches, les jeux des enfants, la chasse à l’escargot, la cueillette du muguet, des amitiés sans faille et sincère…
Il aurait été intéressant de lire cet ouvrage sans avoir vu le film, pour garder l’imaginaire en action, non entravé. M’enfin, j’ai quand même pris grand plaisir à dévorer ce roman, et je le conseille sans retenue : les leçons enseignées y sont belles, empreintes d’un idéal louable, et redonnant fois en l’être humain !

Précipitez-vous !

Nath à Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s