Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

Quand la BD adapte … la littérature classique (sélection)

Poster un commentaire

Depuis quelques temps j’ai envie de faire un article autour des adaptations de romans en bande dessinée, mais après réflexion je me rends bien compte de l’ampleur de la production… Je vais donc fractionner mon propos, par thèmes. Pour aujourd’hui je vais vous présenter des adaptations en BD de littérature classique.

Je ne suis pas persuadée d’être la mieux placée pour vous en parler, vu que bien souvent je n’ai pas lu les romans dont ces BDs sont tirées. Mais je vais quand même le faire ! C’est un fait, hors littérature de l’imaginaire, je lis peu de romans, beaucoup moins que de bandes dessinées. Par contre j’aime beaucoup lire des adaptations. Voir un roman transformé en bande dessinée me plaît, ça permet bien souvent à d’autres lecteurs de découvrir des œuvres littéraires (et qui sait, peut être de finir par lire les œuvres originales).

9782756013251

J’ai notamment lu l’adaptation du Capitaine Fracasse de Théophile Gautier par Mathieu Mariolle et K. Duarte. Ici le roman est divisé en 3 tomes, ce qui permet de bien développer les personnages et de ne pas perdre les multiples rebondissements du récit originel. Le dessin et le découpage sont assez classiques, mais servent bien cette histoire de capes et d’épées.

Je ne connaissais pas du tout la trame de l’histoire et j’ai été charmé par la galerie de personnages, tous attachants, tous différents. Même si je n’ai jamais été une grande amatrice de capes et d’épées, ici le récit m’a emportée de rebondissement en rebondissement, jusqu’au dénouement final.

Je ne doute pas que cela puisse amener certains à découvrir cette histoire qu’ils n’auraient jamais lue autrement.

9782723479202-L

Dans la même veine, l’année dernière est paru le premier tome d’une adaptation en BD de Notre-Dame de Paris (Victor Hugo) par Robin Recht et Jean Bastide.

Ici aussi le roman m’a semblé bien transcrit. Pas de grande surprise donc mais un album aux illustrations soignées et délicates qui rend un bel hommage à Victor Hugo. Le découpage en trois tomes me semble judicieux laissant le lecteur sur suffisamment de suspense pour lui donner envie de lire la suite.

J’attends la parution de la suite (si elle a bien lieu) pour me faire un avis plus définitif sur la série.

RomanDeRenartLeMartin2_05012008_120111

Le roman de Renart a lui aussi été adapté en BD par Mathis et Martin Matje. Et c’est une véritable réussite.

Déjà le récit original, composé d’une multitude de scénettes s’y prête très bien. Ensuite, la satire de la société de l’époque est toujours bien présente, facile à percevoir pour le lecteur.

Bien sûr, le texte et le vocabulaire ont été simplifiés, peut être trop pour que les amateurs de ces récits du Moyen-âge soit contentés, mais  l’objectif était clairement de rendre le récit abordable pour les plus jeunes et là le pari est réussi. Les enfants prendront plaisir à suivre Goupil dans ses aventures et s’attacheront à ce personnage farceur.

sfar-01

Passons maintenant à une autre œuvre emblématique de la littérature, Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry. La mise en image est de Joann Sfar.Je dois bien avouer que je n’avais pas un apriori très positif sur cette BD, au contraire j’y suis un peu allée à reculons. J’ai eu tort.

Je ne suis pas une amatrice du dessin de Joann Sfar que je trouve très particulier. J’avais peur que son style éclipse la force du texte de Saint-Exupéry. Encore une fois j’avais tort, l’émotion est bien présente.

Passé les premières pages, je suis vraiment entrée dedans, me laissant transporter par l’histoire, par les émotions transmises par l’auteur. Pour moi la BD ne peut pas remplacer l’œuvre originale de Saint-Exupéry qui est déjà très complète. Mais je conseille aux amateurs de l’originale de lire cette adaptation. Il est très agréable de découvrir la transcription d’un dessinateur dont on sent l’amour de l’œuvre.

Voila les BD que je souhaitais présenter en détails. Mais les adaptations de classiques de la littérature sont nombreuses. Voici donc quelques références supplémentaires, de qualités (parfois très surprenantes):

Comme quoi, tout est potentiellement adaptable en bande dessinée !

Lisa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s