Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

Littératures de l’imaginaire

1 commentaire

Si vous avez envie de vous évader, de découvrir d’autres mondes, de croire en des choses qui n’existent pas, les littérature de l’imaginaire sont là !
Que ce soit la science-fiction, le fantastique ou bien la fantasy, les littératures de l’imaginaire ouvrent des portes dans toutes les directions. Des robots ? Il y en a! Des dragons aussi. Que vous rêviez de voyager dans le futur ou bien de ré-écrire l’histoire, vous pouvez aussi y trouver votre compte.
Voici donc une petite sélection de romans, pas forcément récents, mais qui m’ont plus au cours de ces dernières années.
 

La chronique des immortels – Wolfgang Hohlbein

Dans cette grande saga de fantasy noire, Andrej Delãny se lance à la poursuite moines de l’Inquisition et de mystérieux guerriers d’or qui ont dévastés son village avant d’en tuer tous les habitants. Accompagné dans sa quête par un jeune garçon de 12 ans, unique survivant, sa traque le mènera à travers toute l’Europe de L’est.
Quelle étrange malédiction pèse sur sa famille, et qui sont ces étranges guerriers d’or ? Autant de questions auxquelles Andrej devra répondre s’il espère trouver le repos.
Wolfgang Hoolbein nous propose ici son mythe du vampire, revisité avec beaucoup de talent. La série est constituée de 8 tomes et oscille entre fantastique et fantasy.

Bonus : Cette série a été adapté en bande dessinée aux éditions Paquet. Je ne les ai pas lues mais ça vaut surement la peine d’y jeter un coup d’oeil.

L’évangile du serpent – Pierre Bordage (oui, encore!)

Et si un nouveau messie apparaissait sur Terre ? Qui le suivrait ? Qui serait capable de l’entendre.
L’intrigue commence, ici, maintenant, ou presque, dans notre monde désabusé, Pierre Bordage nous propose de suivre 4 âmes, 4 destins très différents. D’abord, il y a Lucie strip-teaseuse sur le net, puis Marc, journaliste coincé, Mathias, tueur à gage et enfin Yann qui sera le premier disciple de celui que la presse surnomme le Christ de l’Aubrac.
Les chapitres sont courts et apportent des regards croisés sur le récit. Et même si les portraits dressés sont sans concession, l’affection de l’auteur pour l’être humain reste très claire. Je me suis vraiment passionnée pour cette histoire, les personnages étant vraiment très attachants.
Pierre Bordage nous offre une lecture au cours de laquelle on ne s’ennuie jamais et dont les thèmes poussent à réfléchir. Un très bon roman d’anticipation et l’un de mes préférés de Pierre Bordage.

Le cycle d’Ender – Orson Scott Card

Andrew Wiggins est un enfant précoce, il devrait même être le plus intelligent de tous les enfants. Ses faits et gestes sont observés, grâce à un implant, par le gouvernement qui souhaite le transformer en machine de guerre.
Envoyé dans une école de guerre, au milieu de centaines d’autres enfants, Andrew rebaptisé Ender réussira-t-il à survivre et à devenir l’exterminateur dont la Terre a besoin qui se débarrasser de ses ennemis ?
Le destin d’Andrew Wiggins est un prétexte pour l’auteur qui nous fait vivre ici une grande aventure, tant psychologique que stratégique. Orson Scott Card manipule nos sentiments en mettant en scène des enfants pris dans des situations que bien des adultes auraient du mal à appréhender.

Le cylce d’Ender comprend trois tomes, même si le premier volume peut tout à fait ce lire seul. Par la suite, O.S. Card a écrit d’autres romans situés dans le même univers mais mettant en avant le point de vue de certains personnages secondaires de l’épopée originale.
Un véritable chef d’œuvre de la science-fiction.

La Horde du Contrevent – Alain Damasio

Voila un livre dont j’ai bien du mal à parler à part pour dire qu’il est superbe.

Alain Damasio aime les mots, les phrases, il aime aussi conter des histoires. Le roman qu’il nous propose, ici, est un véritable choc, un texte difficile, fort, qui emporte le lecteur dans un univers qu’il ne connait pas.

Cet univers c’est celui dans lequel avance la Horde, un monde battu de part en part par le vent (ou plutôt les vents). Les Horde sont des groupes d’hommes et femmes formés depuis leur enfance pour parcourir l’ensemble de leur terre et découvrir l’origine du vent, l’extrême amont, lieu inconnu qui est l’objet de toutes les légendes. Ces hommes et ces femmes vivent ensemble, contre (le vent) ensemble. Alain Damasio nous embarque avec eux pour un voyage dont personne ne sortira indemne, ni vous ni eux.

Dans ce roman, l’auteur crée tout, des personnages, un monde, du vocabulaire, des mythes. Et surtout sa prose est magnifique, un vrai magicien des mots.

Expérience encore plus déroutante, la version grand format de ce livre est accompagnée d’un CD qui permet en même temps que la lecture d’écouter une bande son composé pour l’accompagner.

Des milliards de tapis de cheveux – Andreas Eschbach

Imaginez une planète entière consacrée au filage de tapis en cheveux de femmes… Imaginez les quantités énormes de ces tapis qui ont du être tissés à travers les siècles… A qui peuvent-ils être destinés ? Et vu la quantité où peuvent-ils bien être stockés ? Pas au palais de l’empereur comme ses sujets le croient, ils ne sont même pas pour l’empereur… Alors quel est donc le mystère de ces tapis?

Ici pas de personnage central, mais une suite de chapitre qui nous entraine sur plusieurs planètes de ce space-opéra, parfois sur la planète de production de ces tapis, parfois sur des vaisseaux spatiaux. A ma grande surprise, l’inexistence de personnage récurrent ne m’a pas gênée et c’est avec plaisir que j’ai découvert de nouvelles personnalités au fil du roman.

Andreas Eschbach signe un récit dans lequel le mystère est omniprésent, et j’ai attendu la fin avec impatience, pour enfin comprendre la raison de l’existence de ces tapis. Le dénouement est cruel mais logique.

 
J’ai essayé de choisir des titres très différents, qui illustrent bien les différentes facettes des littératures de l’imaginaire… Ca manque un peu de fantasy pure et dure, pour cela j’ai encore besoin de conseils !

Lisa

Publicités

Une réflexion sur “Littératures de l’imaginaire

  1. Pingback: Chroniques des ombres – Pierre Bordage | Calokilit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s