Calokilit

Nathalie lit, Lisa aussi, c'est Calokilit !

Matachamoua – Céline Sorin et Célia Chauffrey

Poster un commentaire

Résumé éditeur :
Dans la famille Ours de Fadélie, de père en fils et de mère en fille, on a 54 taches, pas une de plus, pas une de moins. Sauf pour le petit frère… Bélem, 53 taches. Avec sa tache en moins, il va à l’école le matin seulement. L’après-midi, c’est pour les oursons qui ont toutes leurs taches. Les autres, les « moins-une-tache » et les « taches-en-trop » rentrent chez eux ou se retrouvent dans les squares quand il fait beau. Ce lundi-là, Bélem voit la lune et se parle tout bas : « Ma tache à moi… »
 

Mon avis :

Dans le monde de Matachamoua, il n’y a pas de chromosomes, mais quelques choses de plus visibles, de plus simple à reconnaître : des tâches. Dans la famille de Bélem, tout le monde a 54 tâches, depuis toujours, sauf l’un d’entre eux. Le plus petit, Bélem n’a que 53 tâches et cela fait de lui une personne un peu différente. Son quotidien, par exemple, est en léger décalage avec celui des autres, il est maladroit, ne va pas à l’école le matin…Néanmoins,parce qu’il est entouré, aimé, le petit Bélem ne souffre pas vraiment de son handicap, même si il lutte pour le comprendre.
Un très bel album, plein de tendresse, qui traite pourtant d’un sujet délicat. La symbolique des tâches est très bien trouvée et permet une compréhension facile du « problème » et des difficultés qui peuvent aller avec.

Lisa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s